Lignes 13 et 14

Lignes 13 et 14

 

Introduction
Cette ligne est issue d’une concession accordée par le Conseil Municipal de Paris à MM. Berliet et Janicot. La Société du Chemin de Fer Électrique souterrain Nord-Sud se substitue aux deux particuliers dès 1902.

Outre la ligne A, appelée plus tard à devenir la ligne 12 du Métropolitain, la concession accordée au Nord-Sud prévoit la création des lignes B et C. La ligne B quant à elle doit relier la Porte de Saint-Ouen à la gare Saint-Lazare. Elle est déclarée d’utilité publique en juin 1905. Un embranchement de La Fourche jusqu’à la Porte de Clichy est déclaré d’utilité publique en 1909. Les travaux débutent en même temps que ceux de la ligne A. La branche vers Saint-Ouen ouvre en février 1911. Un an plus tard, en janvier 1912, ouvre la branche vers la Porte de Clichy, marquant le début de l’exploitation en branches de la ligne.

À partir de janvier 1930, l’exploitation des réseaux de la CMP et du Nord-Sud est assurée conjointement. En juin la même année, l’assemblée générale du Nord-Sud décide sa liquidation administrative. La ligne C, Montparnasse-Porte de Vanves, n’est finalement pas construite par le Nord-Sud. Le prolongement des deux branches de la ligne B, devenue ligne 13 en mars 1931 avec la reprise par la CMP, est décidé. De la Porte de Clichy au Pont de Clichy d’une part, de la Porte de Saint-Ouen à la Mairie de Saint-Ouen et au carrefour Pleyel d’autre part. Les travaux de ce dernier débutent en février 1941 mais sont stoppés en 1943 par l’occupant. Ils reprennent à la Libération pour aboutir en 1950. Le nouveau tronçon n’ouvre finalement qu’en 1952. Par ailleurs en 1950 le matériel Nord-Sud est remplacé par du matériel Métro. Mais dès 1952, le Matériel Articulé arrive sur la ligne. En 1953, le service est assuré uniquement par le « MA ».

Le conseil municipal de Paris décide la construction de la ligne 14 en décembre 1932. Les travaux du premier tronçon débutent dans la foulée au début de l’année 1933. Ils portent dans un premier temps sur la création d’un tronçon Porte de Vanves-Duroc. La mise en service est effectuée en janvier 1937 entre Porte de Vanves et Montparnasse. Cette première section ouverte à la circulation devait initialement être construite par le Nord-Sud.

Dans la nuit du 26 au 27 juillet la même année, lors d’un important remaniement des lignes 8, 10 et 14, cette dernière récupère le tronçon Duroc-Invalides débranché de la ligne 10. La ligne 14 relie désormais la Porte de Vanves aux Invalides. La jonction entre la ligne 13 et 14 comprend quatre opérations: la jonction entre les deux lignes dans Paris intra-muros, les prolongements des deux branches nord de la ligne 13 vers Gennevilliers d’une part, vers Saint-Denis d’autre part et, enfin, le prolongement vers Châtillon au sud de la ligne 14. Les travaux débutent en 1968. En juin 1973, le prolongement de Saint-Lazare à Miromesnil entre en service. En février 1975, les trains circulent jusqu’à Champs-Élysées-Clémenceau. La traversée sous la Seine entre Invalides et Champs-Élysées-Clémenceau est achevée en 1975. Son raccordement à la station Invalides entraîne un important remaniement de la boucle. Elle ouvre à la circulation en novembre 1976. La ligne ainsi formée prend le numéro 13. Cette même année, les sections Porte de Vanves-Châtillon et Pleyel-Basilique de Saint-Denis sont ouvertes. Le prolongement de la Porte de Clichy à Genneviliers ouvre en mai 1980. En 1998 la branche Saint-Denis est à nouveau prolongée, vers Saint-Denis-Université. Enfin, la ligne est prolongée une dernière fois de Gabriel Péri à Asnières-Genevilliers-Les Courtilles en juin 2008.

La ligne 13 compte 32 stations, dont 10 en correspondance, sur une distance de 24 km. 13 stations sont équipées de façades de quai.

 

DSC_1319Vestige des anciennes positions de garage de la ligne 14 avec une fosse de visite de la porte de Vanves, ce tunnel est désormais isolé suite au prolongement de la ligne au sud. (Auteur)

DSC_4694L’importante station La Fourche avec ses voies divergentes: la voie de gauche en provenance de Saint-Denis (La Fourche inférieure), depuis Asnières au centre, vers Asnières et St-Denis à droite. (Auteur)

 
L’arrivée du MF67
La ligne 13 a reçu du matériel moderne MF67 déjà en circulation sur la ligne 14 lors de la fusion des deux lignes.
Les trains de la ligne 13 rejoignaient les ateliers de Vaugirard sur la ligne 12 via le raccordement de Saint-Lazare ; ceux de l’ancienne ligne 14 rejoignaient l’atelier de Javel sur la ligne 8 via les raccordements des Invalides.
Le matériel articulé présent sur la ligne 13 sera retiré en Juin 1976, puis rénové et transféré sur la ligne 10.
La ligne 13 a vu se succéder très rapidement et se côtoyer à partir d’Avril 1976 des MF67 D, puis E et F (première mise en service en Octobre 1976) et enfin reçu des MF77 à partir du 11 Septembre 1978, la livraison complète de la ligne étant réalisée à la fin de 1979. Le matériel MF67 E libéré permit d’achever l’équipement de la ligne 8, et le MF67 F fut envoyé sur la ligne 7.

Meyères Montparnasse 14 10 1965Belle ambiance pour cette rame Sprague sur la ligne 14, Octobre 1965. (Meyères)

Varenne 1271 - 1Rame Sprague de quatre voitures de la ligne 14, Varennes Décembre 1971 (G.Rannou)

Ligne 14, MF67 D à Montparnasse Bienvenüe. juillet 1976 (RATP) 
R - 5
0175 - 3
  Les transitions de matériel sur la 13 commencent à se succéder avec une diversité de matériel de toutes les époques avec des rames Sprague, du matériel articulé et des rames MF67 en formation 3. Janvier 1975 (G.Rannou)
Le 9 Novembre 1976, le tronçon central est ouvert entre Champs-Élysées-Clemenceau et Invalides par la fusion des deux anciennes lignes 13 et 14, et simultanément au sud avec le prolongement de Porte de Vanves à Châtillon-Montrouge. (RATP)
Chatillon 0577
 MF67 E tout neuf dans le nouveau terminus de Chatillon en 1977. (G.Rannou)
Ancien plan de la ligne 13 retrouvé intact sur une rame MF67 E. (auteur)
Divers objets relatant entre autres la ligne 13, notamment une brochure de 1976 illustrant la fusion des deux anciennes lignes, ainsi que le prolongement à Chatillon-montrouge et le code de couleurs pour les destinations.
Top